matthieu-chedid-vieilles-charrues-2013-par-herve-le-gall

Nous avons recueilli vos questions concernant les photos de concert et les avons soumises à un photographe spécialisé, Hervé Le Gall. Voici ces réponses ci-dessous. 

Comment éviter le « grain » sur les photos de concert ?

Ce que vous désignez sous le terme de « grain » est aussi connu sous le nom de bruit numérique, comme des pixels parasites qui apparaissent dans l’image, notamment dans les zones d’ombre ou faiblement éclairées. L’apparition du bruit, c’est un peu la quadrature du cercle. Par définition, sur scène, les lumières sont faibles, voire changeantes et dynamiques. La tentation de pousser la molette des sensibilités (exprimées en iso) est grande, mais plus on monte en iso, plus on risque d’obtenir une image bruitée. Tout est donc une question d’équilibre entre la lumière disponible, d’une part et les capacités de son reflex à monter en iso et de son optique à laisser entrer la lumière, d’autre part. Pour ma part, je suis sensible au bruit, je me suis fixé une règle : ne pas monter au delà de 3200iso. Si vraiment vous devez monter au delà et que vous percevez du bruit, vous pouvez le réduire en post-production avec un logiciel adapté (comme Adobe Lightroom par exemple).

daisy-palmer-cabaret-vauban-2012-par-herve-le-gall

Comment bien régler mon reflex pour prendre des photos avec juste l’éclairage de la scène ?

En photo, tout est question d’équilibre. La photo de scène, c’est un environnement complexe. Des lumières changeantes et des gens qui se déplacent. Pour figer le mouvement, l’idéal c’est de travailler à vitesse élevée, mais sans lumière c’est compliqué. Il faut donc mettre toutes les chances de son côté. Un reflex capable de monter en sensibilité, une optique « rapide » capable d’ouvrir grand, pour capter un maximum de lumière, c’est le rôle du diaphragme. Plus sa valeur est petite, plus l’optique est lumineuse. Il y a d’autres critères, comme la focale. Si vous êtes collé à la scène, un grand angle donnera de bon résultats pour obtenir un plan large, un téléobjectif vous permettra de réaliser des portraits de scène, etc…

hamid-drake-atlantique-jazz-festival-2012-par-herve-le-gall

Quel est le meilleur objectif à utiliser pour prendre des photos de concert ?

On a coutume de dire qu’en photo, la seule règle c’est qu’il n’y a pas de règles. Tout dépend du type de scène, de votre position. Êtes-vous dans la fosse, collé à la scène, dans le fond de la salle ? Vous devez adapter la focale de votre objectif par rapport à l’endroit où vous vous trouvez et l’image que vous souhaitez réaliser. Ici un grand angle, plus loin un zoom. Certains apprécient des focales fixes, d’autres les focales variables (zooms). Mais plus une optique ouvre grand, plus elle est rapide et lumineuse mieux c’est. Le truc c’est que le prix des optiques varie selon le poids des lentilles, donc plus c’est lumineux plus ça coûte cher. Mais la qualité de l’optique est déterminante, car c’est par l’optique que passe la lumière. Gardez en mémoire qu’une optique de qualité dure longtemps, qu’elle s’adapte sur les reflex d’une même marque.

christine-and-the-queens-vieilles-charrues-2014-par-herve-le-gall

Comment bien régler un compact lors de concert ?

Premier point, tous les compacts ne se valent pas. Certains sont capables de monter en sensibilité et de délivrer une image propre, même en haut iso. La difficulté avec le compact, c’est qu’il fait un peu ce qu’il veut. On évolue souvent en mode automatique, le compact règle le problème du manque de lumière en activant le flash et rien ne tue une photo de scène autant que le flash (de plus le flash est interdit en concert). L’idéal serait de prendre le contrôle de l’appareil en mode manuel, mais je pense que ça ne répondra pas à votre question. Pour rester en mode automatique, je conseillerais de pousser la molette des sensibilités si l’appareil le permet. S’il s’agit d’un appareil hybride à objectif interchangeable (comme l’excellent Nikon 1 par exemple), on peut aussi choisir d’utiliser des objectifs très lumineux qui ouvrent très grand (f/1,2) et donnent de très bons résultats.

stromae-vieilles-charrues-2014-par-herve-le-gall

Est-ce qu’on a le droit de faire des photos avec un reflex lors de concerts ?

La réponse est non, dans la plupart des cas. Seuls les photographes accrédités par la production peuvent prendre des photos et ils sont souvent limités aux « trois premiers titres sans flash ». Cette limitation est assez drastique, sur certains concerts la sécurité peut s’avérer assez pointilleuse. Si vous voulez essayer de faire des photos de scène, suivez ces quelques règles élémentaires. Choisissez de préférence une petite salle, un artiste ou un groupe en développement (moins connu, donc), soyez discret, évitez de gêner votre voisin, le public et encore moins l’artiste en mitraillant tout le concert avec votre énorme zoom au pied de la scène. Et naturellement, pas de flash.

the-roy-haynes-quartet-cabaret-vauban-2005-par-herve-le-gall

vanessa-paradis-vieilles-charrues-2014-par-herve-le-gall

En résumé…

Coté matériel, privilégiez le reflex. C’est certes pas le plus discret, mais c’est celui qui donne les meilleurs résultats. Choisissez votre optique avec soin, focale fixe ou zoom selon l’image que vous souhaitez obtenir, avec une préférence pour les optiques lumineuses. Côté prise de vue, prenez votre temps, soignez vos cadrages, poussez la molette de sensibilités si votre reflex le permet. Il est courant de pouvoir monter aujourd’hui jusqu’à 6400iso sans trop de soucis. Utilisez le format RAW qui permet d’enregistrer dans un fichier tous les paramètres de la prise de vue pour pouvoir y revenir en post-production. Soyez discret et surtout amusez-vous bien !